Posted on

Un bijou révèle une personnalité, une identité, mais surtout la sensualité de son porteur.

Dans cet article seront détaillés les éléments essentiels pour créer un bijou personnalisé, mais surtout l’intérêt de recourir à un bijoutier fabricant.

Faire appel au savoir-faire d’un bijoutier-fabricant

Si le choix concernant le bijou est large, il n’est pas toujours facile de trouver celui adapté à son goût. Le « sur-mesure » reste donc la meilleure solution pour avoir un accessoire de mode dessiné et créé rien que pour soi. Cependant, il n’est pas facile de créer une bague sur-mesure en vue d’un rendu unique. Le joaillier passe par plusieurs étapes pour parvenir à ce résultat. Il commence par concevoir un modèle 3D de la parure à personnaliser. En clair, cela consiste à dessiner un plan du bijou en adéquation avec le cahier des charges fourni par le client. Vient ensuite la phase de fabrication du produit.

Le bijoutier commence par créer un moule en cire afin de couler le métal choisi (or, bronze, titane, etc. ). Une fois l’accessoire sorti du moule, il réalise une « reprise de fonte ». Cela consiste à faire quelques réglages, corriger certains défauts en surface, etc. Après cela, le professionnel sertit le modèle de pierres précieuses, sélectionnées au préalable. La dernière phase concerne la finition. Le joaillier créateur corrige les petites imperfections à la surface du bijou. Par la même occasion, il procède au brossage, au martelage ou à la gravure de la pièce. Par la suite, il y a le polissage du bijou sur un tour muni d’un disque en coton. C’est indispensable pour faire briller la surface du métal.

Les points essentiels pour fabriquer un bijou sur-mesure

Dans l’univers de bijoux, les créations originales ont énormément de valeur. En perles, avec du ruban, des fils, etc., tout dépend des envies de chacun en vue d’une conception personnalisée. Le plus important est d’être bien équipé. Les principaux outils à posséder sont des pinces. Dans le cas où l’on souhaiterait tisser des perles, il faut disposer d’un métier à tisser (en bois ou métal), mais aussi d’aiguilles à perler. Aussi, pour concevoir des parures uniques, les chaînes sont indispensables. La gourmette, la serpentine, le forçat et la chaîne bille sont les modèles les plus classiques. On les trouve en argenté, en cuivre, en doré ou en bronze. Mais les chaînes fantaisie, réalisées dans différents matériaux et couleurs, sont également prisées.

Pour maintenir les différents éléments entre eux, des apprêts sont requis (des fermoirs, des anneaux, des supports de boucles d’oreilles, etc. ). Concernant les techniques de création, il y a tout d’abord l’enfilage de billes. C’est la plus facile. Afin d’avoir un collier et un bracelet, les billes sont enfilées sur un fil élastique ou un cordon. Ensuite, on effectue un nœud de chirurgien. Pour le consolider, on y ajoute une goutte de colle liquide. La breloque est une autre méthode de fabrication de bijoux répandue. Ici, la bille est posée sur une tige de métal. Puis, on forme un œillet à l’autre extrémité de la tige. Ce qui permet de la suspendre à un autre élément, comme un fermoir.